A la mort du Roi Noir, l'anarchie s'installe... Pourrez-vous seulement l'arrêter?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au château de la reine Aliella

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Liram
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   Sam 13 Aoû - 17:43

Les manières de l'homme charmaient tout à fait la reine. Il était évident qu'il savait comment s'y prendre devant de telles personnes au statut royal. Elle sourit encore une fois en entendant son nom. N'avait-elle pas entendu cela auparavant?

"-Ce n'est rien, cher Rawbell, n'est-ce pas l'un de mes devoirs que de rencontrer le peuple, peu importe sa race?" Elle sembla songeuse un long moment.

"-Enfin, passons." Liram invite son hôte à s'assoir sur le grand canapé d'un signe de la main, puis s'assoit à son tour.

Une bonne arrive alors au pas de course.

"-Ma reine, monsieur, puis-je vous offrir un apéritif, une collation?"

"-Mais tiens toi droite bon sang!" lui répondit la reine, les sourcils froncés.

La jeune fille rousse se redressa à l'instant.
"-Oui madame. Prendrez-vous quelque chose?"

Miss Aliella se retourne vers Rawbell, lui demandant silencieusement s'il voulait un quelconque brevage ou goûter.

_________________
Rien n'est jamais si heureux ou si malheureux qu'on ne le pense...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rawbell Do'Urden
/!\ Floodeur en sevrage /!\
avatar

Nombre de messages : 115
Localisation : Dans les tunnels
Date d'inscription : 05/06/2005

MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   Sam 13 Aoû - 20:04

Elle sourit en entendant mon nom. Pourquoi ? Le demander serait une offense, enfin, je pense. Question subsidiaire, pourquoi je me suis lancé dans la diplomatie ? Parce que je me sens coupable d'avoir laissé à ma soeur une maison faible ? possible...

"-Ce n'est rien, cher Rawbell, n'est-ce pas l'un de mes devoirs que de rencontrer le peuple, peu importe sa race?"

C'est une façon de voir les choses...

"-Enfin, passons."

Elle m'invite d'un geste de la main à prendre place sur le grand fauteuil. Il est circulaire, enfin presque, car il manque un quart, probablement pour entrer. Je me demande comment je vais pouvoir m'asseoir avec mon épée... Oui, en voilà des manières, de la diplomatie à l'épée ? Mon bon Rawbell, t'as interêt à assurer sur la suite.

Une servitrice arrive.

"-Ma reine, monsieur, puis-je vous offrir un apéritif, une collation?"


J'adore que l'on m'appelle monsieur...
La reine se retourne pour me faire face, comme pour reprendre la question de la servitrice.

" Mon voyage a été fatiguant, je prendrai bien volontier un rafraichissement quelconque, mais évitons l'alcool, je vous remercie. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liram
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   Sam 13 Aoû - 20:27

La reine se tourna de nouveau vers la servante et la regarda, cette pauvre fillette qui attendait ses paroles qu'elle boirait par ailleurs comme le plus précieux des liquides des Enfers. Elle sourit intérieurement. C'est fou ce que Liram aimait avoir le pouvoir, et surtout le contrôle, de la situation.
"-Amenez-lui ce qu'il désire. Pour ma part, un simple verre d'eau fera l'affaire. Disposez maintenant, et ne tardez pas en chemin."

"-Bien, mademoiselle."

Liram se retrouva alors seule avec son invité. Elle lui fit face et ouvrit la bouche, mais se ravisa. La femme finit par parler une fois pour toutes après quelques secondes d'hésitation.
"-Alors? Qu'est-ce qui peut bien amener l'ambassadeur de la maison Do'Urden ici?" demanda-t-elle, avec une voix qui faisait penser à celle d'un enfant. Mais à l'intérieur, c'est tout sauf un bambin qui était là. Elle était prête à entendre, et à juger, tout ce qui sortirait de la bouche de l'homme.

_________________
Rien n'est jamais si heureux ou si malheureux qu'on ne le pense...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rawbell Do'Urden
/!\ Floodeur en sevrage /!\
avatar

Nombre de messages : 115
Localisation : Dans les tunnels
Date d'inscription : 05/06/2005

MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   Dim 14 Aoû - 21:37

"-Alors? Qu'est-ce qui peut bien amener l'ambassadeur de la maison Do'Urden ici?"

*C'est une bonne question, tu ne trouve pas ? Qu'est ce que tu fous là mon très cher ? Tu crois vraiment que c'est toi, le renégat, qui va parvenir à remettre la maison sur pied ?
Tais toi tu veux ?*


" La maison Do'Urden, Votre Majesté, est ... En légère dificulté. Comprenez, il y a de celà plusieurs millennaires qu'elle siégeait au conseil des Drows, et ne descendait jamais en dessous de la neuvième position. Mais tout c'est écroulé il y a deux générations. Une famille plus puissante a commencé à nous attaquer, petit à petit, pernicieusement. Ainsi la Maison a lentement mais inexorablement perdu de son pouvoir. Rien n'a été arrengé par la récente "prise de pouvoir" de ma soeur. Certe celà a rapporté un minimum de gloire à la maison, mais la gloire n'assure pas la survie."

Je marque une pause, il faut qu'elle ai le temps de suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liram
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   Lun 15 Aoû - 1:13

Au fil de ses paroles, Liram remarqua que l'homme qui se tenait devant elle avait l'air de tenir énormément à ses propos. Elle hocha la tête très sérieusement, prouvant que la reine s'intéressait aux dires de Rawbell. La femme croisa ses jambes, question de confort, et assimila rapidement ses informations. *Mais que diable puis-je faire pour assurer la survie de sa maison? Devrais-je le savoir? Le deviner? Et sa soeur ne peut-elle vraiment rien faire non plus?* La reine se posait bien des questions à propos de la soeur de l'homme, mais lui poser serait certainement gênant pour lui, puisqu'il n'avait pas l'air de vouloir s'étaler sur le sujet. De toute façon, elle voulait savoir le plus vite possible la raison de la viste de ce descendant des Do'Urden.

"-Et que puis-je donc faire pour que ta famille puisse survivre?" Son ton avait été beaucoup plus grave qu'à l'habitude, signe que la situation devenait critique.

_________________
Rien n'est jamais si heureux ou si malheureux qu'on ne le pense...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rawbell Do'Urden
/!\ Floodeur en sevrage /!\
avatar

Nombre de messages : 115
Localisation : Dans les tunnels
Date d'inscription : 05/06/2005

MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   Lun 15 Aoû - 12:27

"-Et que puis-je donc faire pour que ta famille puisse survivre?"

* Quelle excelente question, décidément j'adore cette petite moi.
Ta gueule.
Comment ose tu parler ainsi à ta propre conscience ?
Tu n'es pas ma conscience, je n'en ai plus depuis bien longtemps, tu es juste un des aspects de ma schyzophrénie...
Tu me vexe, je vais bouder pour la peine.*


Cette voix dans ma tête commence à sérieusement me chauffer les oreilles... Bon allez, tu lui dis pourquoi tu es là ?

" Voilà, votre majesté, sans la protection de personnes plus puissantes, les Maisons plus puissantes auront tôt fait de nous assimiler. Aussi suis-je venu vous proposer un accord de protection militaire et commercial."

Là encore je marque une pause. Je me demande bien si pour l'instant elle voit un interêt à tout celà.

" En échange de votre protection politique, nous pouvons en effet fourinir quelque chose que peu peuvent se vanter de posséder. Je pense être à même de vous fournir des matériaux issu des exploitations des gnomes. Comme vous le savez ils se terrent au plus profond et ne vendent leur minerai qu'à certains nains qui le revendent bien plus cher..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liram
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   Mar 16 Aoû - 1:37

Liram esquissa un air joyeux sur son royal minois.
"-J'aime les gens dans votre genre, ceux qui n'ont pas peur de chercher ailleurs et de faire tout le nécéssaire, peu importe le degré de difficulté, pour parvenir à leur fin. Et pour tout vous dire, j'ai bien l'impression que vous faites partie de ces gens... Du moins si vous ne pensez pas ce que je vous explique à l'instant, ne me le dites pas car c'est ici même que s'arrêterait nos ententes." Dame Aliella observait Rawbell d'un regard presque coquin, question de voir si son interlocuteur allait prendre sa dernière phrase à la légère ou au contraire, si elle allait voir naître un soupçon de panique en lui.

"-Or, c'est pourquoi j'accepterais volontiers votre proposition!"
Elle reprit son souffle, et réfléchit quelques minutes. Après tout, la reine n'avait rien à perdre là-dedans, et si quelque chose tournait mal, elle saurait sûrement le tourner à son avantage.
"À une seule condition...je peux arrêter notre accord quand je le veux, à n'importe quel moment si la moindre chose s'avérait ne pas être ce que je pensait. Si cela vous convient, vous n'avez qu'à me dire exactement ce que je dois faire pour la famille Do'Urden, et là, nous pourrons dire que notre accord est..." Liram chercha le mot juste un moment. "-...réussi..!"

_________________
Rien n'est jamais si heureux ou si malheureux qu'on ne le pense...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rawbell Do'Urden
/!\ Floodeur en sevrage /!\
avatar

Nombre de messages : 115
Localisation : Dans les tunnels
Date d'inscription : 05/06/2005

MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   Dim 21 Aoû - 20:05

Elle sourit. C'est bon signe, non ?

"-J'aime les gens dans votre genre, ceux qui n'ont pas peur de chercher ailleurs et de faire tout le nécéssaire, peu importe le degré de difficulté, pour parvenir à leur fin. Et pour tout vous dire, j'ai bien l'impression que vous faites partie de ces gens... Du moins si vous ne pensez pas ce que je vous explique à l'instant, ne me le dites pas car c'est ici même que s'arrêterait nos ententes."


C'est un compliment ? Je n'en ai aucune idée. Elle veut voir comment je réagis. Rester stoïque. C'est une sorte d'aveu non ? Oui, c'est sa façon de me dire que j'ai interêt à pas la contrarier...


"-Or, c'est pourquoi j'accepterais volontiers votre proposition!"

je ne souris pas, j'ai trop peur de la vexer.

"À une seule condition...je peux arrêter notre accord quand je le veux, à n'importe quel moment si la moindre chose s'avérait ne pas être ce que je pensait. Si cela vous convient, vous n'avez qu'à me dire exactement ce que je dois faire pour la famille Do'Urden, et là, nous pourrons dire que notre accord est..."

De toute façon, quelle personne influente se priverait du droit de trahir ses alliés ? Prévenir est juste une marque de savoir vivre.

" Dans un premier temps, le simple fait de pouvoir affirmer que nous bénéficions de la protection de la royautée vampirique nous assurera la sureté vis à vis de certaines familles peu influentes. Mais pour décourager les plus influentes, il me faudra des troupes. Si un officier haut gradé et ses hommesp ouvaient venir pour assurer le recrutement et l'entrainement des nouveaux soldats de la maison, ce serait parfait."

[Et ta générale pourrait entrer en jeu]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liram
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   Lun 22 Aoû - 19:13

Liram ne sourit pas non plus. Rien ne clochait, simplement, elle n'en avait pas envie. De toute façon, il n'en avait rien à faire.
"-Tout me semble logique, je n'ai aucune objection mon cher. J'espère que cette entente nous sera profitable." dit-elle satisfaite.

C'est alors que la bonne se pointa.

"-C'est pas trop tôt!" lui fit-elle remarquer, sourcils froncés.

"-Pardon, madame." répondit la fillette an baissant la tête, visiblement troublée.

"-Disposez."

"-Bien ma reine..." adressa-t-elle à Liram en déposant les verres sur une table basse juste à côté du confortable canapé. Un dernier regard suppliant à son invité, et elle sortit de la pièce aussi rapidement qu'elle y était entré.

"-Veuillez l'excuser, c'est une nouvelle.." argumenta la reine en levant les yeux au ciel. Elle prit une gorgée de son eau, puis regarda à nouveau Rawbelle des ses yeux clairs.
"-Je crois que tout cela portera bientôt ses fruits. Je vous enverrai la générale de mes troupes le plus tôt possible..." termina-t-elle comme si miss Aliella n'avait pas tout à fait finit sa phrase, mais elle ne dit rien d'autre.

_________________
Rien n'est jamais si heureux ou si malheureux qu'on ne le pense...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rawbell Do'Urden
/!\ Floodeur en sevrage /!\
avatar

Nombre de messages : 115
Localisation : Dans les tunnels
Date d'inscription : 05/06/2005

MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   Mar 23 Aoû - 12:34

"-Tout me semble logique, je n'ai aucune objection mon cher. J'espère que cette entente nous sera profitable."

Je l'espère aussi...

La bonne frappe et rentre. Elle dépose les breuvages sur une table basse que je n'aurai même pas remarquée.

"-Veuillez l'excuser, c'est une nouvelle.."


On dit dans la rue que les rois et les reines maltraitent le petit personnel. Là c'est flagrant...

Elle pose à nouveau ses yeux clairs sur moi. Elle a des yeux étranges, tant par leur couleur que par l'air que çà lui donne. Elle a un regard envoûtant.

"-Je crois que tout cela portera bientôt ses fruits. Je vous enverrai la générale de mes troupes le plus tôt possible..."

J'attrape ma boisson. Qu'est ce qu'elle a bien pu me servir. Entre le manque de lumière de la pièce, et l'ombre que je dégage je ne vois même pas la couleur. Je le sens, on dirait l'odeur du sang. Enfin, pas une odeur de sang pure, juste une trace, mais maintenant quej 'y pense, çà ne vient peut être pas du verre.

" Je vous remercie votre majesté... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liram
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   Sam 27 Aoû - 1:53

"-Mais tout le plaisir est pour moi, Rawbell..." dit la reine d'une voix presque mielleuse. Elle fit un demi sourire, certaine que cet accord allait leur être bénéfique. Elle se mit à penser, voguant dans les questions de son esprit. *Pourquoi cela serait-il néfaste de toute façon? Tout à l'air parfaitement normal...pourquoi est-ce que je m'en fait autant, par tous les démons?!* Liram respira profondément et observa l'homme devant elle en repoussant ses longs cheveux derrière son dos.

C'est alors qu'elle se rendit compte du semblant de dégoût de son invité face au liquide qu'il ne semblait pas apprécier. Elle haussa un sourcil, qui représentait son amusement et sa frustration à la fois.

"-Ce n'est pas du poison à rats, Do'Urden..." Un silence de mort s'installa. Avant que le malaise ne s'éternise, miss Aliella reprit ses paroles, sur un ton à moitié rempli de reproches.
"-C'est une de mes boissons préférés, et croyez le ou non, il n'y a pas une trace de sang qui est entré en sa confection, si petite soit-elle! C'est à base de limes et de cerises, tout ce qu'il y a de plus rafraîchissant. La servante a fait un bon choix pour une fois...Vous avez dit vous-même que votre long voyage vous avait épuisé; quoi de mieux que cette eau de fruit pour vous remettre sur pied?"

_________________
Rien n'est jamais si heureux ou si malheureux qu'on ne le pense...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rawbell Do'Urden
/!\ Floodeur en sevrage /!\
avatar

Nombre de messages : 115
Localisation : Dans les tunnels
Date d'inscription : 05/06/2005

MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   Sam 27 Aoû - 11:10

"-Ce n'est pas du poison à rats, Do'Urden..."

Merde*, elle m' a vu. J'espère que je ne l'ai pas vexée... Ce serait franchement idiot de tout gâcher maintenant.

"-C'est une de mes boissons préférés, et croyez le ou non, il n'y a pas une trace de sang qui est entré en sa confection, si petite soit-elle! C'est à base de limes et de cerises, tout ce qu'il y a de plus rafraîchissant. La servante a fait un bon choix pour une fois...Vous avez dit vous-même que votre long voyage vous avait épuisé; quoi de mieux que cette eau de fruit pour vous remettre sur pied?"

Je baisse la tête en signe d'excuses. le sang ? C'est le sang qu'elel croit al cause du malaise. Je me retiens d'esquisser un sourire. Ce n'est pas aux vieux singes qu'on apprend à faire la grimace, ni au vieu guerrier à "aprécier" le sang.

" Veuillez m'excuser, votre majesté, ce n'est nullement le sang qui me gênait dans ce breuvage, seulement le fiat de n'en connaître la composition. "

J'attrape le verre, et le vide d'un trait. C'est vrai que c'est raffraichissant.

*Si elle croit que le sang téceure mon pote, tu risque de tout compromettre.*

Il n'a pas tort. J'attrape mon poignard et dans un geste vif m'entaille la main en la placant au dessus de mon verre. Plusieurs grosses goutes de sang s'écoulent de la plaie, puis un filet. Je range le poignard avant que la reine ne s'inquiète, puis attend que le filet de sang s'estompe. Je porte alors le gobelet à mes lèvres, et bois une partie du liquide vermeil.

Si elle croit toujours que le sang m'éceure...

Je lui tends le restant du liquide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liram
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   Dim 28 Aoû - 17:49

La dague de l'invité ne fit que faire plisser les yeux de Liram, ce n'est pas celà qui allait l'impressioner, surtout que la posture de l'homme ne représentait guère une posture d'attaque. C'est plutôt son geste et les paroles qui l'accompagnait qui surprirent la reine, mais elle n'en laissa rien paraître. Elle observa la scène sans rien dire, curieuse de voir ce qui se passerait.

Le verre s'était peu à peu rempli, et alors qu'elle croyait qu'il le viderait d'un coup, il lui tendit l'onctueux liquide. Un sourire d'une sauvage beauté s'étala sur ses lèvres, dévoilant ses canines. La reine le saisit rapidement, puis termina le verre. Elle frémit d'un bien-être nouveau et plongea son regard dans les yeux de Rawbell.

"-Ça pour des excuses..!" termina-t-elle en passant la langue sur sa bouche maintenant un tantinet plus rouge.

_________________
Rien n'est jamais si heureux ou si malheureux qu'on ne le pense...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea
Général en Chef des Armées Vampiriques
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 15/08/2005

MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   Dim 4 Sep - 13:44

[EDIT : Après ces réponses enthousiastes, je décide de faire entrée Andrea! Very Happy Mais je vous préviens, elle est de mauvaise humeur... Rolling Eyes ]

Andrea marche à grande enjambé dans les couloirs. Elle ne coure pas. En fait, elle n'est pas préssée par le temps, elle est simplement ennervée. Comme toujours, les têtes se tournent sur son passage, à la fois attirées et effrayées par elle. Habituellement, elle s'amuse à marcher lentement, d'une démarche sensuelle, leur lançant des regards et leur donnant à la fois l'espoir et la crainte, qu'elle va se rapprocher d'eux... Aujourd'hui cependant, elle semble indifférente à ces visages, à la fois déçus et appaisés par ce manque d'attention de sa part.

Arrivée devant la porte des appartement de sa Reine, elle s'arrête nette. Elle respire une grande bouffée d'air et sort une flasque argenté de sa poche. Elle en bois quelques gorgées. Ces cheveux rougissent légèrement. Elle range la flasque et frappe délicatement à la porte.

On ne ment jamais à sa Reine. Aussi Andrea ne cacheras pas sa mauvaise humeur. Elle lui manquerais plus de respect si elle feintait d'être heureuse que si elle affichait son mécontentement. Depuis le temps qu'elles se connaissaient, Andrea n'arrivait toujours pas à définir leur relation. Etait-ce simplement une relation entre un bon Général et sa Reine? De l'amitié? Ou plus que de l'amitié, mais une forme d'amour? Andrea ignorait si sa Dame était sensible à son aura ou non. Et elle ignorait aussi ce qu'elle-même ressentait pour sa Dame.

En fait, malgré les années, le doutes continuait de plané sur bien des choses, autant autour de sa Dame qu'autour d'elle-même...


[HJ : Un peu court, désolée... Neutral ]


Dernière édition par le Dim 4 Sep - 19:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rawbell Do'Urden
/!\ Floodeur en sevrage /!\
avatar

Nombre de messages : 115
Localisation : Dans les tunnels
Date d'inscription : 05/06/2005

MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   Mer 7 Sep - 12:00

"-Ça pour des excuses..!"

Plus une mise au point que des excuses. Enfin, ferme ta grande gueule silteplait.

" Ravi que celà vous convienne majesté... "

Elle passe sa langue sur ses lèvres. C'est toujours étonnant de voir la couleur de la peau des vampires changer de couleur. Je me rappelle d' Olonvac. C'était un renégat comme moi, on avait fait un peu de route ensemble, jusqu'à ce qu'il essai de boire mon sang. Est ce que tous les vampires cèdent à la tentation du sang ?

" Votre majesté, je suis d'avis de convoquer au plus vite un de vos officiers supérieurs . Plus vite le recrutement commencera, plus vite nous pourrons vous rendre vos hommes . "

Une aura derrière la porte. Une femme, une vampire... Je sens son aura de femme, son aura de vampire, mais aussi quelque chose de spécial... je ne parviens pas à l'isoler. Peu importe.

Elle frappe à la porte.

[HJ : très court, mais je l'avais fait deux fois plus long avant de percuter qu'andrea est pas encore dans la pièce.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liram
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   Jeu 8 Sep - 22:35

[HJ: Vous voulez bien arrêter de dire que vos textes sont courts?! Les miens sont comment si vous trouver les votres trop courts? Et puis, la qualité, et non la quantité! tongue Ah, et Andrea, t'as frappé ou non? Je crois bien que c'est Rawbell qui s'est trompé, mais faut me dire si c'est moi...]

Le regard quelque peu étonné de Rawbell surprit un tantinet la reine. *Pourquoi me regarde-t-il donc ainsi?* La reine avait été habituée au regard anormal des autres étant plus jeune, mais rarement elle avait fait face à la surprise de son interlocuteur...Enfin, il se remit à parler peu après, heureusement.

"-Oui, bien entendu...convoquer les troupes, et donc la générale..." Liram réfléchit pendant de longues minutes.
"-Au fait, vous la connaissez?" À peine avait-elle finit de parler qu'elle sentit se diriger vers la porte l'attention de Do'Urden. Dame Aliella pencha légèrement la tête, signe qu'on pouvait lire une certaine intrigue dans ses yeux. C'est alors qu'elle sentit à son tour l'aura de celle qui dirigeait si bien les troupes vampiriques à quelques pas. Un sourire étrange se dessina sur les lèvres de la reine, puis elle se leva sans hâte.

Liram poussa la gigantesque porte pour entrevoir Andrea. Lorsqu'elle pu la voir en entier, miss Aliella lui adressa un regard interrogateur...En effet, la moue d'Andrea n'affichait rien d'autre que de la mauvais humeur. Liram n'allait cependant pas se fâcher pour autant...De toute façon, c'était déjà bien qu'elle n'essaie pas de lui cacher. Elle recula un peu et se mit aussitôt à parler.

"-Entre." dit-elle simplement, mais sans paraître froide ou sans émotions.

_________________
Rien n'est jamais si heureux ou si malheureux qu'on ne le pense...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea
Général en Chef des Armées Vampiriques
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 15/08/2005

MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   Dim 25 Sep - 15:07

[ Excusez-moi pour le retard mais avec les cours, ect... Neutral Vraiment désolée... ]

Andrea saluat sa Reine en se courbant, ses cheveux glissant et dévoilant sa nuque, respectueuse. Elle se releva et entra. Elle ne put s'empêcher de jetter un regard noir à l'homme à l'intérieur. S'il ne s'agissait pas d'un inviter de sa Reine, elle lui aurait sans doute sauter à la gorge, dans le sens premier du terme. Simplement pour se calmer, alors qu'elle n'avait pas particulièrement faim et qu'elle venait de manger. D'ailleurs, ses cheveux en étaient encore rougeoyant et ses yeux brillant et vif.
Enfin, elle fut quand même légèrement apaisée par la satisfaction de voir qu'il était, comme la plupart des gens, tourmenté par son charme. Oh, bien sur, ça n'avait rien à voir avec l'intensité des sentiments des serviteurs qui eux savaient qu'elle pouvait, si l'envie l'en prenait et simplement pour son plaisir, leur arracher la vie. Lui, il devait savoir qu'elle ne pourrait le faire que si la Reine l'y autorisait. Ce qui n'était qu'une maigre consolation, mais qui atténuait néanmoins conséquement sa crainte.


" Bien que vous ne m'ayez pas encore fait demander, ma Dame, un de vos serviteurs à cru bon de prendre de l'avance sur vos désirs et est venu me chercher. Je n'arrive pas trop tôt, au moins? "

Bien que ses paroles étaient des plus respectueuses, comme toujours lorsqu'elle s'adressait à sa Reine, sa voix ne trahissant que peu ses émotions, elle ne prit pas la peine de changer ses attitudes marquant un certain ennervement qui n'avait, bien sûr, aucun rapport avec sa Bien-Aimée*.

[* Bien-Aimée dans le sens de Reine ou Dame, pas dans le sens amante, sinon je n'aurais pas mis de majuscules. ^-^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liram
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   Lun 17 Oct - 23:26

[Je suis excessivement désolé pour ce retard, mais je ne pouvais faire autrement...Changement de connexion internet! Désolé aussi pour ce si petit message, mais je n'ai pas grand chose à dire... Embarassed ]


Aussitôt Andrea fut elle entrée que la reine lui adressa un signe de tête. Aussitôt sentit-elle aussi un espèce de froid entre l'homme et la générale de ses troupes. Elle ne fit aucun commentaire, mais l'on voyait sur son visage ce certain amusement que Liram ressentait.

"-Tu n'arrives pas trop tôt, bien sûr que non, Andrea. Je parlais justement de toi à mon invité, Rawbell Do'Urden, si tu ne le connaissais pas."

Un sourire en coin s'afficha sur ses lèvres, sans qu'elle ne sache elle-même pourquoi. Puis, elle se mit à observer Rawbell, visiblement en attente d'une quelconque parole de la part de l'homme. Le silence n'était pas lourd, mais il devint bientôt urgent que quelqu'un parle...

_________________
Rien n'est jamais si heureux ou si malheureux qu'on ne le pense...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea
Général en Chef des Armées Vampiriques
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 15/08/2005

MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   Dim 23 Oct - 16:37

[ Je répondrais bien, ô très chère Reine, mais respectons, non pas vous drow, mais l'ordre des tours. XD
Lol, vous n'êtes pas obligés, mais si vous insistez... je vais harceler ce cher Rawbinouchet Razz
*La lumière rouge s'allume, une voix synthétique et grave à la note féminine résonne.*
Intrusion... Intrusion... Intrusion...
P.S. : Le bleu foncé est pas plus lisible que le rouge sur le fond gris! XD J'irais même jusqu'à dire que c'est pire... Mr.Red
Oui, mais mes messages sont courts Razz puis je suis l'Admin, ça me confère certains privilèges... Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rawbell Do'Urden
/!\ Floodeur en sevrage /!\
avatar

Nombre de messages : 115
Localisation : Dans les tunnels
Date d'inscription : 05/06/2005

MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   Mar 25 Oct - 10:26

[Sorry, faut dire que j'y croyais plus à une réponse ici]

Je me lève, je m'incline. C'est l'usaage avec les personnes de rang supérieur. Peu à peu je cerne cette aura. C'est une aura de vampire en fait, mais accentuée par une donnée de magie. Une aura très forte. Un sourire en coin vint sur son visage mais s'effaca aussitot. Qu'il trouve d'une ironie toute à son gout dans l'aura dérisoire de son hôte était une chose, qu'il mette en l'air les accords diplomatiques en était une autre.

"-Tu n'arrives pas trop tôt, bien sûr que non, Andrea. Je parlais justement de toi à mon invité, Rawbell Do'Urden, si tu ne le connaissais pas."


Je ne sais pas si elle me connait, mais moi je la connait. Une femme générale, elle avait fait parler d'elle. Enfin, on ne devrait pas nommer général une personne en fonction de si elle porte une jupe ou un pantalon, mais en fonction de ses capacités. Si Sa Majesté en avait fait ainsi, nul n'avait le droit de la brimer.
Mais, non, je dis une bétise, je l'ai déjà rencontrée... Les ruines de Tel-Aphold, quelques années auparavant... La rebellion naine... Oui, c'est çà, la rebellion naine.
Que s'était il passé déjà ? Je crois que les nains et les vampires avaient décidé de se battre à côté d'un campement gnome. Le risque était trop grand, je devais j'assurer que personne ne passerait ce portail pour aller voir les gnomes. Je me rappelle, oui, elle dirigeait le contingent de vampire. Je lui avais parlé à la fin de conflits. C'est assez rare, lors d'une bataille de voir un drow devant une paroi à regarder ce qui se passe, et à tuer tous ceux qui s'approchaient un peu trop près de lui dans un but offensif. Nous n'avions échangés que quelques mots, le temps qu'elle me questionne, que je ne réponde pas, qu'elle me fasse mener jusqu'à la tente prison, que je m'évade en tuant mes deux gardiens avec une de leurs dagues, que je récupère mon épée dans le butin, que je tue deux autres soldats et que je finisse apr partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea
Général en Chef des Armées Vampiriques
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 15/08/2005

MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   Mer 26 Oct - 0:25

Et qu'elle regrettait amèrement ne pas l'avoir croisé sur le chemin de sa fuite. Déjà passablement ennervée, elle l'aurait volontier massacré ce jour-là et voudrais bien aujourd'hui corriger cette erreur. Sa courbette n'arrangea pas sa bonne humeur et son sourire quoique rapide, l'agrava quelques peu. Pour sa Reine, plus que pour lui, Andrea lui adressa un signe de tête pour tout salut.

" Nos chemin se sont déjà croisés et si ce n'était pas dans ces circonstances je crois que cette seconde rencontre aurait été plus violente. "

Andrea et sa manière d'énnoncé cruement les plus douces des vérités. Enfin, lorsqu'elle parle à sa Reine, vous êtes sûr qu'elle ne ment pas. A moins que cela soit véritablement nécessaire, pour une question de sécurité ou autre, plus importante que l'étiquette. Donc en fait, vous n'êtes sûr de rien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liram
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   Jeu 27 Oct - 0:55

La reine arqua un sourcil. Elle voulait savoir...Car Liram n'était pas dupe, elle savait bien reconnaître derrière cette voix un certain double sens. Mais la manière crue de s'adresser à Rawbell ne la surprit même pas, c'était Andrea tout craché. Puis, elle posa sa "toute prévue" question, sans même accorder un regard à ce messieur Do'Urden qui, sans le vouloir, causait beaucoup d'agitation au château. Du moins, c'était son impression.

"-Que dois-je donc comprendre?" demanda finalement la reine en fixant de ses yeux clairs la générale de ses troupes, comme une mère qui gronderait son enfant, seulement, une note d'amusement se lisait sur son visage. Ce qui, bien évidemment, n'était pas typique d'une personne réellement fâchée...

_________________
Rien n'est jamais si heureux ou si malheureux qu'on ne le pense...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea
Général en Chef des Armées Vampiriques
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 15/08/2005

MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   Dim 13 Nov - 14:44

[Désolée pour le retard...]

Habituellement, lorsqu'elle se rappellait ses batailles passées, un sourire de plaisir cruel et de triomphe s'étirait sur son visage.

Le sang qui coule, le sien ou celui de son ennemi. La rage lui procurant plus de force, toujours plus. Les coups violents qui rate leurs cibles, de quelques centimètres à peine, qui fendent l'air et frappe le sol, ou les touchent, brutalisent leurs armures. Les bruits des métaux qui s'entrechoquent dans le vacarme épouvantable des montures qui hénnissent, des ossemment qui crissent sous les pieds et des hurlements aigus ou cris guturaux des créatures infernales. Et cette odeur... L'odeur de la mort. Le liquide de la vie qui s'échappe et se mélange à la terre formant cette boue noirâtre, mélange de pourpre et charbon. Une fragrance si puissante qu'elle en devient un goût âcre qui se colle à votre langue, à votre palais, à vos lèvres, ... Elle y reste pendant plusieurs jours, au point qu'il vous suffit d'y repenser un instant, plusieurs années plus tard, pour sentir encore une fois cette saveur envahir votre bouche comme si vous y étiez à nouveau. Et la victoire. L'émotion de savoir que, même si ce combat est son dernier, Andrea est là. Elle, une pauvre vampire née dans les rues de Kel Nesh, arrivée jusqu'au rang de Générale en Chef des Troupes Vampiriques. Elle ne se bat que pour deux choses. Les deux raisons qui l'ont poussées jusque dans les bras de cette carrière glorifiante.

L'orgueil. La rumeur court qu'elle n'est pas née noble et si certains pensent que c'est impossible en vue de son rang ou que d'autres le croient et la méprisent, elle ne s'en préoccupe pas. Elle n'a jamais cachée son ascendance, mais elle ne s'en ai jamais vantée non plus. Ce qui lui importe c'est qu'elle le sait, elle. Elle sait d'où elle vient et ce qu'elle a fait pour arriver jusqu'où elle est à présent. Elle sait combien ça lui à coûté. Elle sait combien ce fût dur. Et elle sait qu'elle ne regrette rien.

L'amour. Certainement pas l'amour comme vous l'entendez. Il ne s'agit pas d'un amour où les simples mots 'Je t'aime.' suffirait à exprimer ce que l'on ressent. C'est un amour pour lequel on ne mourrait pas, parce qu'on préfèrerait vivre les pire souffrances que la vie inféérique nous réserve plutôt que de l'abandonner. Elle est déjà en enfer, elle pense qu'après la mort, il n'y aura sans doute rien et ne voudrait, pour rien au monde, abandonner cette amour. C'est un amour qu'elle ne comprends pas elle-même, qu'elle n'arriverait pas à définir. Beaucoup plus que ce qu'on ose appeller l'amour sur terre, si fragile et encore plus solide qu'une amitié éternelle. C'est l'amour que porte une âme à une autre âme. L'amour d'un véritable soldat pour ce qu'il défend : ses Terres, son Peuple et sa Reine.

Cependant, lorsqu'on évoque la guerre Vampiro-Naine et particulièrement l'affrontement sur les Ruines de Tel-Aphold, Andrea ne se rappelle pas du piquant charme de la mort qui avait envahit le champs de bataille. Non. Une image lui reviens sans cesse à la mémoire lorsqu'on évoque ce souvenir.

Une silhouette sombre, est adossée contre le mur d'une bâtisse en morceaux. Elle ne bouge pas et observe, sans prendre part au combat, pour l'un ou l'autre côté. Cette présence la dérange. On ne regarde pas deux armées mener une campagne pour la victoire comme on regarderait deux personnes se donner en spéctacle dans la rue à coups de dagues. C'est manquer de respect à la guerre que mène les deux royaumes et aux raisons qui les poussent à fendre les crânes et trancher les muscles par les lames de leur soldats, peu importe de quel camps ils sont.

Elle envoit un de ses soldats. L'idiot se jette sur lui et se fait transpercer de part en part. Elle passe le commandement à l'un de ses Généraux et va elle-même le voir. Sur sa monture, créature des enfers, noire à la peau écailleuse, si hideuse qu'elle en est magnifique, écartant sans combattre les imbéciles cherchant à tuer sa Maîtresse, Andrea atteint le drow, l'épée à la main, levée sans agressivité, quoique sans chaleur non plus. Son charme n'en est pas moin présent et l'antagonisme entre son visage et la présence qu'elle dégage est troublante, même pour un drow. Son regard est froid, pénétrant, pas la moindre haine de parraît sur son visage sal, tâché d'argile et de sang.

" Que fais-tu ici? "

Rien ne sort de la bouche du drow dont les lèvres restent célée.

" Réponds-moi. Je ne suis pas un simple soldat, tu ne parviendrait même pas à m'éfleurer avec ta lame alors ou tu réponds, ou je t'emmène. "

Devant l'absence de réaction du drow, Andrea donne un ordre à sa monture dans un language incompréhensible pour qui que soit d'autre, semble-t-il. Celle-ci asséne un violent coup de pate au drow qui assomé, s'effondre. Andrea se renverse à moitié de sa monture, se tennant à son encolure, pour attrapper le drow et le mettre à l'arrière. Elle l'emmène au camps, le dépose et repare au combat, pensant l'interroger plus tard...


" Comme je vous l'ai dit, nous nous sommes déjà rencontrés. Vous vous rappellez sans doute, la bataille des Ruines de Tel-Aphold, ma Reine, lors de la guerre où nous affrontions le peuple Nain? Ce drow que voici se trouvait sur le champs de bataille et observait sans prendre part au combat, debout près d'un des murs de pierres des décombres. Vous savez comment je considère ce genre d'acte, ou plutôt de non-action si l'on peut dire. Il se contentait de rester là et de tuer tout ceux qui s'approchaient trop près de lui avec l'intention de lui nuire. Je suis allée lui demander pourquoi il était là, il ne m'a pas répondu alors je l'ai fait enfermer. Je l'aurais bien interrogé, mais mes vampires étaient en train de se battre et je me devais d'être à leurs côtés. Je suis donc repartie pour mener le combat, pensant m'occupé de ce problème plus tard.

Notre campement était là depuis peu, nous n'avions pas encore eu le temps de renforcer nos défense que déjà, nous étions engagés dans un combat aussi la plupart des vampires ne se trouvaient pas au camp. Lorsque nous sommes revenus victorieux de cet affrontement, deux cadavres m'attendaient dans la tente-prison et deux autres à la periphérie du camp. Des jeunes recrues à peine formées, pas une grande perte heureusement mais j'avais perdue assez de vampires durant la bataille pour ne pas penser trouver d'autres corps au camp.

Je ressentais un tel méprit lorsque je l'ai vu, immobile au bords d'une plaine de la Mort que j'ai fait une erreur. J'aurais du emmener avec moi quelques soldats formés au campements pour le surveiller mais ma priorité était les nains et je ne pouvais pas savoir si je n'aurais pas besoin de ses quelques soldats qualifiés lors du combat.

Malgré mon regret de ne pas l'avoir croisé sur le chemin de sa fuite, je crois que je ne peux m'en vouloir de ne pas avoir fait surveiller ce drow au risque de faire échouer une mission. "


[J'espère que ce message rédigé pardonnera mon retard... Mr.Red ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rawbell Do'Urden
/!\ Floodeur en sevrage /!\
avatar

Nombre de messages : 115
Localisation : Dans les tunnels
Date d'inscription : 05/06/2005

MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   Mer 4 Jan - 14:45

"Ledit Drow, dis-je, était alors un guerrier courrant le monde à ses propres fins. Je pense qu'en me faisant surveiller vous n'auriez fait qu'envoyer plus de soldats à la mort. J'étais bon bretteur à l'époque, depuis je me suis amélioré. "

Il y a du défi dans ma voix, comme il y en avait dans la sienne. Me sous-estime t'elle ? Elle pense peut être que je ne suis qu'un courtisan qui fit l'erreur de s'égarer sur un champ de bataille. Ironique. En fait je suis un guerrier qui s'est égaré en politique. Enfin, cela passera vite. Le temps de rendre un peu de splendeur à ma famille et je repars dans les tunnels. Il faut que je fasse vite, la date fixée avec Shad arrive à ton terme.

Shad... Shad Elbereth Kisam...

Je chasse cette pensée de mon esprit.

"Mais le temps m'a aussi ramené à ma famille. Si je suis ici c'est pour passer des accords avec les votres, pas pour se remémorer des souvenirs. Si cela peut vous rassurer, j'ai tué beaucoup plus de vampires que ces quelques gardes, mais beaucoups moins que je n'ai tué de nain, d'elfes ou d'hommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea
Général en Chef des Armées Vampiriques
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 15/08/2005

MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   Dim 8 Jan - 18:40

Andrea tourna lentement la tête vers Rawbell. Elle le fixa d'un regard où brillait une flamme froide. Elle ne s'était pas adressée à lui. Seulement la Reine ne réagit pas à ce manque de respect. Elle le regarda simplement, comme si ça avait été parfaitement normal qu'il se défende alors que l'on se trouvait dans l'enceinte du Château de la Royauté Vampirique. Andrea n'aimait pas ça et lança un regard à la Reine mais elle lui répondit, de cette même manière, qu'elle n'aurait pas l'autorisation de lui trancher la gorge.
Elle répondit donc à Rawbell.

" Bien que la seule envie que j'ai soit de vous poignarder d'un pieu dans le coeur, il semblerait que ma Reine soit d'accord pour s'allier à vous et c'est donc sans la moindre aimabilité que je vous invite à venir discuter de tout ceci dans mon bureau. Sachez tout de même qu'au moindre faux pas de votre part, vous risquez d'avoir une hémoragie considérable qui ne tâchera pourtant pas le sol d'une seule goutte de sang. "

Elle inclina légèrement la tête devant la Reine puis regarda Rawbell.
" Veuillez me suivre. "
Et quitta la pièce.

[Je crée un nouveau sujet.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au château de la reine Aliella   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au château de la reine Aliella
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Le château de Fougères
» Festin au château (suite)
» [Aisne(02)] Château de Coucy
» Amy of Leeds : Reine de Coeur, à vous l'honneur !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De Inferis :: Niveaux Inférieurs :: Kel Nesh-
Sauter vers: