A la mort du Roi Noir, l'anarchie s'installe... Pourrez-vous seulement l'arrêter?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nuit de pleine lune

Aller en bas 
AuteurMessage
Eclipse
Membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : Auprès de ses chéris, et le plus loin possible de vous, cloportes!
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Nuit de pleine lune   Dim 19 Fév - 22:49

Eclipse courait. Le sang pulsait dans ses veines, il le sentait dans chaque atome de son corps. Plus besoin de canne, plus besoin d'appui; il courait, libre comme le vent. Il ne se sentait jamais aussi bien que dans ces moments-là, quand la Lune lui offrait la force qu'il n'avait pas dans chaque moment de sa vie.

*Oooooh, Reine Lune, soit louée pour ta générosité!*

Il arrivait enfin au lieu-dit. C'était une clairière, ou plutôt, une sorte de terrain vague entre deux couloirs. L'endroit était entouré de planches de bois hérissées d'échardes, qui avaient dû décourager plus d'un garnement en manque d'aventure. Mais c'était loin d'être la meilleure protection de l'endroit, bien d'autres maléfices attendaient ceux qui osaient rentrer sans sa permission.
Déjà, on voyait un rai de lumière tomber du plafond de la salle. Elle était comme une lame de lumière qui tranchait les ténèbres, blanche comme la perle, transparente comme un fantôme, froide comme la glace. Mais pour ceux qui la recherchaient avidement, la lumière de la Lune était plus précieuse que l'or. C'est pour ça que les potions de la Sorcière étaient si recherchées par les garous en manque de ce sentiment grisant.

Eclipse haletait comme un chien. Ce n'était pas l'épuisement qui lui faisait cet effet là, mais l'impatience. Il n'était plus qu'à quelques mètres de la barrière de bois quand il leva la main. Il y eut une sorte de flash rouge pendant un instant, puis tout redevint normal. Et dans son impatience, il ne cessa même pas de courir quand il arriva à la hauteur de la palissade: il frappa violemment de l'épaule, et plusieurs planches se cassèrent et tombèrent devant lui.

*Je suis déjà plus fort. Rien ne me résiste!*

Dans ses yeux luisaient déjà l'éclat rouge qui serait le sien quand il se sera transformé. Il se retourna brutalement pour voir où éaient les autres. Il esquissa un sourire quand il vit qu'ils allaient presque aussi vite que lui. Décidément, il ne se défilaient pas, bravo.

Il lança d'une voix désincarnée, presque rauque:
"Venez mes amis, venez! La Reine Lune ne nous attendra pas! Et le sang nous appelle, lui aussi, ne le sentez-vous pas qui nous appelle ?!"

Il se remit à courir vers le centre sans même attendre leur réponse.

La Lune était bien au-dessus du trou, maintenant, et elle formait comme un cône de lumière divine qui tombait exactement au centre de la clairière. Une lumière dans le pays des ombres... C'en était presque aveuglant. Et c'est là que se trouvait la clé de toutes ses envies, de tous ses désirs inavoués. C'est dans cette lumière aveuglante que son envie aveugle de massacre trouverait pied.

Il s'arrêta à moins d'un mètre du rond de lumière. Puis, contre toute attente, il souleva sa robe et commença à se déshabiller.
C'était l'une des choses qu'il ne pouvait supporter quand il devenait garou: les ridicules lambeaux de vêtements qui traînaient autour de son corps. C'était lamentable et ridicule! C'est pourquoi il les enlevait toujours avant de se transformer. Il existait des vêtements qui résistaient au changement en se métamorphosant avec le lycant, mais ils étaient très chers, et Eclipse n'avait que faire de telles vanités.

*Par contre, que la Reine Astarté en ait ne m'étonnerais pas du tout.*

Il était enfin nu. Il se fichait complètement du regard que pouvient avoir els autres sur lui. Son corps était déjà recouvert de sueur, ses muscles saillaient comme jamais auparavant. Déjà, son dos se courbait, laissant sa tête au niveau de ses épaules. Il était fin prêt.

D'un pas lent, il entra dans la lumière.


Il cria. Nul ne sait si c'était un cri de joie, de jouissance ou de douleur. Mais il cria.
Le changement fut brutal. Sa taille augmentait de manière spectaculaire, ses muscles doublaient pratiquement de taille; de longs poils noirs poussaient tout le long de son corps. Ses mains acquirent des griffes démesurées; son visage se déforma, et uen mâchoire de carnassier lui poussa. Il n'avait fallu à Eclipse que quelques secondes pour devenir le Garou.

Il cria à nouveau, mais cette fois, ce fut le cri du prédateur, celui du loup qui hurlait à la pleine lune, un cri qui terrassait d'effroi ceux qui l'entendaient. Il était si fort, si grand, si... bien! Il sentiait qu'il pouvait déplacer des montagnes entières.

Il se mit à courir devant lui, sans se préoccuper des autres. Il avait d'abord envie d'abreuver sa soif de sang, de tuer sans distinction de race, de caste ou de sexe. Même pas une envie légitime de faim ou de chasse, non, juste tuer. Tuer!

Il bavait abondamment en courant vers le marché. Il allait si vite que s'il avait eu conscience de lui-même, il s'en serait étonné. Mais il n'était qu'une pensée, une montagne de muscles dirigées dans le même but: déchirer, mordre, arracher la chair aux vivants. A tous les vivants. A tous ceux qui se moquaient de lui. Et les autres aussi. A tuer. A tuer les cloportes. Tuer.

Il courait. Il arrivait. Des gens, partout, au bords. Beaucoup de gens. Ils l'avaient pas vu. Tuer. Un a crié. Un enfant. Il a couru. Tuer. Un est devant. Un nain. Peu importe- tuer! Les griffes. Il a déchiré. Mordre. Des morceaux, du sang. Le nain mort. Il a hurlé. Tuer. Tuer. Tuer!

Le sang. Il renifle. Le sang. Il lèche, il mange. C'est chaud. C'est bon. C'est le sang, la peur, la mort. C'est Bon. Tuer.
Encore soif. Du sang, du sang, du sang, du sang, du sang. Tuer!


Il hurla à lamort. Tuer, encore, encore, tuer tout ceux qu'il n'aimait pas. Tuer Echo. Tuer tout le monde. Sauf deux autres loups. Pourquoi? Sait pas. Peut pas tuer, mais envie. Tuer tous les autres alors. Oui, tuer.

Il hurla.
"GRRAaarraraRRaarraraHHHHhahahahhhhhhhhrrrhahh! TUEEEEEEER!"



[A vous maintenant...]

_________________
GRaaaaaAAAAaRRrrrRRaAHhhhHHHHHH!
Cette nuit est ta dernière nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astarté
Grande Prêtresse de la Lune-Reine
avatar

Nombre de messages : 37
Localisation : ...
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Nuit de pleine lune   Lun 20 Fév - 14:45

[Génial ^^ Tu veux que je lui fasse des yeux rouges à ton garou ?]

Astarté avait suivi son conseiller et le chef de guerre sans un mot, sans peine non plus. Sa stature, plus menue que les leur bien qu'elle fût grande pour une femme, les aurait peut-être fourvoyé sur sa capacité à les suivre, mais il n'en était rien. Un léger sourire quelque peu narquois étira ses lèvres de sang quand elle vit Eclipse se retourner, vérifiant si elle suivait.

*Bien sûr que je vous suis, mon cher Eclipse, je ne voudrais louper ça pour rien au monde.*

Un éclat étrange brillait dans ses yeux d'acier et sa robe de soie, loin de l'incommoder, ondulait savamment à chacun de ses mouvements, comme sa chevelure virevoltait derrière elle. Ils arrivaient à une clairière, baignée par une trouée de lumière de Lune et l'espace d'un instant, la louve grise resta debout, le visage tourné vers l'astre brillant, comme en prière, bien qu'elle ne fermât les yeux, ne croisât les doigts, ni ne prononçât le moindre mot.

Puis elle reposa son regard sur ses deux compagnons de fête. Eclipse se dévêtait pour prendre sa forme lupine. Il aurait pourtant eu les moyens de s'offrir ces précieuses tenues métamorphes... Elle-même ne portait plus que cela, tant c'était pratique. Surtout qu'elle avait pu s'offrir des tenues qui, une fois qu'elle revêtait sa forme lupine, se fondait avec sa cicatrice, de sorte qu'elle évitait le ridicule d'une robe trop courte ou d'une cuirasse de cuir sur un loup gris... Le loup noir se transformait, et la reine l'observa un moment, sentant elle aussi sur son échine le frisson caractéristique de la transformation. La marque à son épaule parut plus blanche qu'à l'ordinaire l'espace d'un instant et elle y porta instinctivement la main, une main aux ongles proéminants, prémices des griffes qui les remplaceraient sous peu.

Le conseiller acheva sa transformation en entrant dans le rai de lumière lunaire et son cri déchira le silence de la nuit, sous le regard à la fois amusé, et envieux de la reine. Elle ne se souvenait pas avoir jamais eu ce besoin de cri primal lors de quelque transformation que ce fût, et quelque part, elle le regrettait. Peut-être était-ce dû à son sang blanc, plus tempéré... Nul besoin de cri de guerre pour danser à la lune... Un haussement d'épaules plus tard, le grand loup noir s'élançait et entamait son carnage. La lune se couvrirait de sang ce soir, à n'en pas douter.

Astarté s'avança à son tour dans le rai de lumière, ôtant le privilège de l'âge au guerrier... Mais après tout, elle était une femme, et la galanterie eût voulu qu'il lui cédât la place. Et de surcroît, elle restait sa supérieure hiérarchique, leur supérieure à tous. Un frisson la parcourut tandis qu'elle sentait que son soyeux pelage gris perle prenait place sur sa peau laiteuse, excepté sur la cicatrice à son épaule, comme si sa chevelure avait recouvert la totalité de son corps. Elle entama alors une danse que les loups blancs connaissent dès leur plus tendre enfance, une des danses sacrées à la lune, jusqu'à ce qu'elle eût parfaitement recouvré sa forme lupine. Elle avait gardé les yeux clos tout le long, de sorte qu'Oni ne put voir ses yeux d'acier changer de couleur pour finalement prendre une teinte dorée, et, lorsqu'une fois transformée, elle tourna la tête vers lui, comme pour l'inviter à les suivre, on eût dit deux pièces d'or inondées de lumière.

A son tour, elle s'élança sur le marché. Fini la danse, fini le raffinement. A présent, c'était son côté noir qui s'exprimait, et elle ne jurait plus que par le sang. Elle n'eût pas de mal à retrouver les chemins empruntés par le conseiller : jonchés des cadavres encore chauds de ses victimes. Plus de vie à prendre. Elle bifurqua, prit une sente sur la droite et s'élança, tous crocs et toutes griffes dehors. Si quelqu'un avait pu témoigner de cela, il aurait sans doute relaté la danse macabre d'une louve grise, se jetant sur ses victimes avec une grâce presque irréelle tant le carnage qui subsistait après son départ démentait le ballet de ses mouvements. Mais personne n'aurait pu témoigner, en dehors des deux autres loups, trop occupés à leur propre tuerie, car il ne resterait rien, après son passage, que les offrandes à la Lune-Reine.

Un cri retentit, ailleurs, sur le marché. Le loup noir aux yeux rouges. La louve grise s'arrêta au bout de l'allée et après un coup d'oeil à son "travail", elle s'assit, leva la tête vers la lune et hurla à son tour.

*Pour toi ma Reine. Encore...*

Et après trois cris identiques, vénérant la lune, elle repartit à l'assaut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kenthira.free.fr/
Oni la Danse Sanglante
Grand Guerrier Loup
avatar

Nombre de messages : 19
Localisation : Ne regarde pas derrière toi...
Date d'inscription : 31/12/2005

MessageSujet: Re: Nuit de pleine lune   Mar 21 Fév - 17:49

Oni suivit hors du palais Eclipse, ne pretant pas plus d'attention que cela à sa reine.
Une fois arrivé dehors, Oni put constater les effets de la Lune sur son compagnon. En effet, Eclipse commencais déjà à marcher plus vite et sans son appui habituel.

Oni commença à courir pour suivre ses deux compagnons, il se trouvait derrière, laissant la priorité aux deux Lycans. Il pouvait ainsi voir ses deux compagnons se transformer ainsi que les effets qu'apportée cette transformation. Effets qui se faisaient déjà ressentir mais qu'Oni parvenait mieux à contrôler étant habitué à boire de la potion de la sorcière....

Eclipse se dévétit, afin de ne pas déchirer ses vêtements, ce qui surpris Oni, il aurait pensé qu'avec les moyens que possédait Elipse, il se serait acheter des vêtements suivant les transformations comme l'armure d'Oni...
Mais ce qui n'était pas le cas pour l'un le fut pour l'autre, Astarté, elle portait des vêtements changeants, ce qui ne surpris pas Oni....

En regardant les transformations de ses deux compagons, Oni se rendit compte qu'Astarté lui ressemblait en bien de points....
Une fois les deux loup-garous partis vers le marché, Oni entra dans le rayon de lune, l'habitude de consommer de la potion de la sorcière le rendait moins pressé à se transformer.... Mais la transformation.... personne ne peut y resister... Oni entra dans le rayon de lune.... Il ne lui fallu pas plus de quelques secondes à son corps pour doubler en taille, pour se munir de griffes aussi tranchantes qu'une lame...

Une fois transformé, Oni partit à la poursuite de ses compagnons. Il ne mit pas longtemps à rattraper le retard qu'il avait pris... Cependant ses compagnons avaient déjà commencé la fête et Oni ne vit en arrivant dans le marché que des morceaux de corps dispercés un peu partout....

L'odeur de sang qui en émanait mis Oni dans une soif de sang qu'il se dépécha de combler en allant chasser dans la ville.....

_________________
"Choisi par l'histoire,
Un homme devint un guerrier.
Entré dans l'histoire,
Un guerrier devint un héros."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nuit de pleine lune   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nuit de pleine lune
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit de pleine lune très mouvementée #
» Pleine lune, sombre présage. [Moyen, privé]
» - Pleine Lune - PV
» Pleine lune mortelle
» Piège sous la pleine lune [PV Eowen Sauloon] terminé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De Inferis :: Lucinia, Capitale des Enfers :: Marché-
Sauter vers: