A la mort du Roi Noir, l'anarchie s'installe... Pourrez-vous seulement l'arrêter?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aux Portes de la Ville

Aller en bas 
AuteurMessage
Calcifar
Familier
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : Sur une épaule...
Date d'inscription : 30/10/2005

MessageSujet: Aux Portes de la Ville   Mar 8 Nov - 23:45

Un silence lourd. Une atmosphère pesante. Ancien vestige d'une architecture oubliée, deux gigantesques portes travaillées dans un métal dont presque tous ont oublié le nom se dressent ici, entrouvertes mais laissant cependant suffisament d'espace pour le passage de plusieurs dizaines d'hommes de front.

Derrière ces portes, les ténèbres d'une ville damnée s'élève, où tout ce qui vit est maudit et envié par ses habitant. Kel Nesh, Place forte vampirique...

[Si ça vous plait pas je peux supprimer lol]

Un battement d'ailes frappant l'air à vive allure se firent entendre. Il provenaient de la cité. Puis deux yeux étincelant percèrent l'obscurité pour finalement franchir la porte. Calcifar se posa sur un rocher aux arêtes saillantes. Il semblait attendre la venue de quelqu'un.
*Eterem, tu ne devrais pas être loin... je le sens...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valencia Leyemon
Membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 26
Localisation : Plus profond que l'enfer, mais moins que le coeur...
Date d'inscription : 21/08/2005

MessageSujet: Re: Aux Portes de la Ville   Mer 9 Nov - 0:01

Encore une fois, les têtes se tournèrent sur le passage de la haute dirigeante. Fière , Valencia l’était, c’était certain. Un peu trop même… elle avait tendance à se surestimer ses capicités, son pouvoir, et à sous-estimer les autres. Pour elle, la populace dite normale n’était rien d’autre que de vulgaires pions qu’elle pouvait déplacer à sa guise, ce qui la rendait confiante et sure d’elle , ce qui transparaissait à travers sa façon de parler, de gesticuler , d’agir…

La dame emprunta un chemin étroit ,puis un autre, pendant que des dizaines et des dizaines de vampires se collaient littéralement aux murs pour la laisser passer. Elle prit un dernier détour et regarda devant elle. Les portes de la ville se tenaient devant-elle de toute leur grandeur, semblant la regarder ,lui adresser un gigantesque sourire. Sans porter plus d’attention au corbeau non loin de là qu’à une fourmi, elle s’adossa à un mur de pierres rouges qui se dressait au milieu de la petite route , abandonné ,seul au monde, donnant l’impression les autres murs l’avait rejeté…

- Allez, dépêches-toi d’arriver ,pauvre mortel. La représentante des vampires n’a pas de temps à perdre, marmonna-t-elle.

Malgré elle, un long soupir s'échappa de sa bouche, découvrant une lignée de petites dents pointues.

_________________
(c) Vyvyn

Représentante des Vampires au Conseil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eterem L'avare
Marchand
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Aux Portes de la Ville   Mer 9 Nov - 0:24

Quelques instants après, comme si quelqu'un l'avait finalement appelé, un vieil homme franchit les lourdes portes pour entrer dans cette ville maudite. Appuyé sur sa canne, la démarche de l'homme étrange habillé de loques était saccadée et lente.

"Me voilà, Calcifar. Je puis déduire que la Vampire peut être une cliente potentielle."

Il avait communiqué avec Calcifar sans émettre un son, sans faire d'autres mouvements que de s'avancer vers la femme qui l'attendait.

"Bon, pourrais tu me décrire la situation, s'il vous plaît?"

Il avança jusqu'où son fidèle ami lui dicta d'arrêter. Il n'aimait pas s'aventurer en ces territoires. La première règle à suivre était de ne jamais sous-estimer ses ennemis, et les Vampires en plus d'être puissants, étaient tous des ennemis, quoi qu'ils disent. Seulement, sur l'échelle morale, ils étaient plus du style "donnant-donnant" et Eterem allait tirer profit de cela.

Il s'adressa à Valencia, la tête tournée vers elle, même si cela ne servait à rien, puisqu'il n'usait pas de la vue.

"Salutations, Valencia, représentante des Vampires. Comment allez-vous?" Répondit-il d'une voix forte, pleine de respect.

Tous de ses actions étaient pesées, lui démontrer le respect qu'il lui donnait, les Vampires étant souvent très vaniteux et la faire languire, puisque, plus elle s'énervait et perdait son sang-froid, plus c'était bon pour Eterem et Calcifar.

Il attendit la réaction de son interlocutrice, impatient de "voir" sa réaction...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valencia Leyemon
Membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 26
Localisation : Plus profond que l'enfer, mais moins que le coeur...
Date d'inscription : 21/08/2005

MessageSujet: Re: Aux Portes de la Ville   Mer 9 Nov - 2:36

*Pauvre humain. Crois-tu que tu as pour moi la moindre valeur? Je n’ai pas confiance en les gens de ton espèce, de ta race… Tes semblables ont été créés pour nourrir les vampires, et rien d’autre! Je n’arrive pas à croire que vous ne vous en rendiez pas compte! *

Le visage de la dirigeante resta de marbre… ou plutôt de glace. Oui, car ses traits faciaux n’exprimaient que la froideur, l’absence de tendresse ,de gentillesse ,de gaieté… Sa voix était à la fois horriblement criarde et dangereusement belle ,envoûtante . Nul ne pouvait douter des rumeurs disant que Valencia Leyemon pouvait mettre en déroute tout un régiment de soldats endurcis. En fait ,était-ce son seul et unique don ,cette beauté ? Elle était une sorcière redoutée, mais son principal atout résidait en cet art qu’elle maîtrisait à la perfection : La manipulation.

- Comment je vais ? Mais très bien ,mon cher. Continuez comme ça, j’adore qu’on me liche les bottes… dans tous les sens du terme.

*Très bien… Il vient s’assurer de rester en vie pour les dix prochaines minutes. Je dois dire que je ne me suis pas abreuvée depuis longtemps… Je sens que le sang me manque… Je n’irais tout de même pas à m’abreuver à même la fontaine publique ,mais ce vieux… Ah, ce vieil homme… Son coup me donne faim. *


- Alors ? Ce corbeau m’a dit que vous possédiez quelque chose qui pourrait m’intéresser. Allez droit au but ,car Valencia Leyemon n’aime pas perdre son temps.

C’était une véritable manie que de parler d’elle à la troisième personne. Elle ne le faisait pas souvent ,mais juste assez pour faire voir à tous à quel point elle se sent importante, supérieure à toute personne, à tout être , à tout chose… En fait ,la seule personne qu’elle jugeait comme plus ou moins égale à elle était la Reine des vampires… et encore !

* Comme j’aurais envie de pauser mes lèvres sur les tiennes , pauvre sot. Ce serait ton dernier baiser… un baiser mortel… Si beau , si euphorique qu’il te mènerait tout droit à la mort. J’entamerais ensuite de te vider de ton délectable sang de mortel , pour ensuite réduire ton horrible corbeau en cendres que j’éparpillerais aux quatre coins de l’enfer. *

_________________
(c) Vyvyn

Représentante des Vampires au Conseil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calcifar
Familier
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : Sur une épaule...
Date d'inscription : 30/10/2005

MessageSujet: Re: Aux Portes de la Ville   Mer 9 Nov - 11:41

*Eterem, je te suggère de ne pas abuser de sa patience. Montre lui la relique...*

Calcifar se posa se l'épaule de son compagnon, et observait les traits de la Vampire. Femme aux courbes fatalement graciles, Valencia ne cachait rien de ses atouts de charmes. Ne voulant pas provoquer l'impatience de leur... cliente, il prit la parole.

"En effet, nous sommes en possession d'un trésor qui attirera sûrement l'attention de Votre Magnificence dont la beauté n'a d'égal que la suffisance. Une urne, probablement funéraire, mais qui ne contient vraisemblablement pas des cendres."

Calcifar trépignait sur ses deuxx pattes, comme pour presser son ami Shaman de montrer l'objet.

*On a pas intérêt à manquer notre coup, ce vase coûte sûrement une fortune mon cher Eterem*

"Voyez-vous nous sommes incapables de l'ouvrir, et... des clients ordinaires n'ont que faire d'un vase dans lequel ils ne pourraient rien mettre... Et qui sait ce qui se trouve à l'intérieur?"

Calcifar mentait. Il savait qu'un coeur très ancien avait été placé dans cette urne, et que les origines vampiriques de cet objet ne faisaient aucun doute.

"En revanche vous..."
Calcifar marqua une pause. Toucher l'égo de son interlocuteur était son jeu favori, mais manquer de discernement dans ce cas précis serait une erreur fatale. Tout en cherchant une réaction de la part de Valencia, il reprit son discours.
"...vous êtes une sorcière plutôt expérimentée, si l'on en croit la réputation qui vous suit. Alors je vous suggère d'écouter nos propositions."

Le jeu était risqué. Valencia était redoutable, Calcifar (et donc Eterem, par ses yeux)avait pu observer la cruauté gratuite dont faisait preuve cette sombre femme. Une sorcière, de surcroît. Rien ne l'empêchait de tuer le marchand et son compagnon et de récupérer l'urne. Ormis peut-être un détail...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valencia Leyemon
Membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 26
Localisation : Plus profond que l'enfer, mais moins que le coeur...
Date d'inscription : 21/08/2005

MessageSujet: Re: Aux Portes de la Ville   Mer 9 Nov - 13:49

*Haha! L’oiseau aussi est un lèche-botte! Bien…très bien même. Ils savent que je leur suis supérieure ,eux. Allez, continuez d’essayer de m’amadouer, moi ,Valencia Leyemon. Je vois clair dans votre petit jeu et je n’hésiterai pas une minute à vous couper la gorge. Ces grandes phrases que vous employez , ces grandes séquences que vous déployez devant mes oreilles, devant chacun de mes sens aux aguets, je l’ai ai déjà entendues ,dites ou pensées. *

La vampire s’entreprit de masser sa nuque avec sa mains droite, geste qui laissait croire à ses interlocuteurs qu’elle réfléchissait à leur proposition. Pour l’instant, Valencia avait encore l’avantage ,mais pour combien de temps encore?

*Une urne… scellée… Que peut-il donc se trouver à l’intérieur? Un joyaux antique? Un ancien trésor de guerre? Un artefact magique? Hum… ses deux… choses savent comment capter mon intérêt. Ce sont des marchands ,il n’y a aucun doute… de très habiles marchands. Pas aussi habiles manipulateurs que moi ,mais quand même. Bon… Que faire? Les tuer sur-le-champ ou leur laisser la vie sauve? Ils pourraient m’être utiles. Je vais devoir me passer de leur sang. Quel dommage… *

Valencia se retourna d’une pièce , se mettant ,par conséquent, dos au vieil homme et à son corbeau.

- Très bien, dit-elle sèchement. Montrez-moi donc cette urne.

_________________
(c) Vyvyn

Représentante des Vampires au Conseil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eterem L'avare
Marchand
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Aux Portes de la Ville   Jeu 10 Nov - 0:32

Le visage d'Eterem resta de marbre, mais intérieurement, il souriait. Ce n'était pas encore gagné, mais l'approche avait été faite,et la curiosité de son interlocutrice avait prit le dessus. Il n'avait pas la confiance de la Vampire, mais Etere, savait qu'elle ne craignait surement pas les deux marchands en face d'elle.

"Son attention est captée... Je me lance."

Eterem sortit l'urne ancienne de son sac, qu'il trainait sur son épaule. Il le tendit à la jeune femme.

"Admirez cette relique par vous-même, madame. Cependant... Vous ne pourrez l'ouvrir qu'après nous avoir payé. Aussi, j'ai cru bon que vous sachiez que cet objet ancien n'est qu'une partie de la collection."

Il n'y avait aucune collection, mais si elle était vraiment interessée à cet objet, elle le serait encore plus par plusieurs autres parties de la même collection. De ce fait, cela donnait plus de chances de survies aux deux marchands.

Bon, ça va, jusqu'à maintenant... Rien d'anormal?

Eterem resta bien calme, neutre, malgré la dangereuse position dans laquelle il s'était fouré, lui et Calcifar. Et pourquoi tous ces risques? L'argent, la fortune. Si Eterem n'avait pas eu ce bandeau noir sur les yeux, et aurait encore ceux-ci, on aurrait pu les voir s'illuminer, rien qu'avec la pensée de toutes les richesse qu'il pourrait se faire avec cet artefact.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calcifar
Familier
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : Sur une épaule...
Date d'inscription : 30/10/2005

MessageSujet: Re: Aux Portes de la Ville   Jeu 10 Nov - 14:37

"Voici les conditions de l'offre...vous avez plusieurs possibilités, en fonction du prix que vous y mettrez..."
Le corbeau secoua vigoureusement la tête, comme pour se débarrasser d'une vision dérangeante... tourner le dos à son interlocuteur pendant un entretien si délicat signifiait clairement que Valencia était sûre d'elle.

*Je ne saurais dire si cette femme m'éffraie ou m'attire, mais quoi qu'il en soit, elle attise ma curiosité... Si c'est une sorcière, elle devrait être capable de défaire l'enchantement de l'Urne... Reste à voir si elle serait intéressée par le pouvoir qu'elle pourrait contenir...*

"Vous pouvez partir avec l'Urne en payant le prix fort, ou bien récupérer son contenu, et nous pourrons vous accorder un prix plus raisonnable..."

Calcifar regardait à droite, à gauche comma à l'affût d'une providentielle issue, au cas où les choses tourneraient mal. Il sonda l'espace qui l'entourait en fermant les yeux... A nouveau il secoua la tête énergiquement.
*Je déteste ça. Eterem, les esprits de cet endroit ne sont que des défunts tourmentés, ils ne nous seront d'aucune aide si les choses tournent mal pour nous.*

Il contiuna son argumentation.
"Bien entendu si rien de valeur à vos yeux ne se trouve dans cette urne, nous pouvons vous laisser l'urne en elle-même et conserver le contenu, le tout pour une somme tout aussi respectable..."

Calcifar ne pouvait s'empêcher de fixer la relique avec un intérêt marqué.
*Depuis que nous avons atteint la place forte des vampires, cette urne n'a cessé de dégager quelque chose de terrifiant...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valencia Leyemon
Membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 26
Localisation : Plus profond que l'enfer, mais moins que le coeur...
Date d'inscription : 21/08/2005

MessageSujet: Re: Aux Portes de la Ville   Ven 11 Nov - 0:33

La vampire regarda ses ongles ,donnant l’impression qu’elle ne portait aucune attention aux propos du vieil homme et de son corbeau. Pourtant, ses oreilles étaient toute ouï , grandes ouvertes, écoutant avec une passion dévorante chacune des paroles tenues par les marchands.

L’homme aux yeux éteints tendit à Valencia. Malgré le fait qu’elle était dos à eux, elle sentit le pouvoir que dégageait la relique. Elle se retourna nonchalamment , puis ses yeux se fixèrent sur l’artefact , son regard débordant d’appréhension. Puis, cette appréhension se transforma en curiosité…

*Que peut bien contenir cette urne? Hum… Ils ont réussi à trouver quelque chose qui attirait mon attention. C’est qu’ils sont doués! *

- Très bien. Que voulez-vous en échange? Un service , du sang… Je peux vous donner ce que vous souhaitez… ou presque.

*En y pensant bien, ces deux êtres pourraient m’être utile pour bien d’autres choses. Je me demande si… Ah… Attendons leur réponse, et je leur ferai part de mon plan par la suite. *


( Vraiment désolée! C'est que j'ai pas d'inspiration... Sad Je vous répondais quelque chose dans le genre ou vous aviez pas de réponse du tout ,alors j'ai pensé que vous aimeriez mieux ça. lol... Mais bon, elle est pas si pire que ça ,ma réponse. Rolling Eyes )

_________________
(c) Vyvyn

Représentante des Vampires au Conseil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eterem L'avare
Marchand
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Aux Portes de la Ville   Ven 11 Nov - 1:09

Eterem sourit faiblement. Ce qui voulait dire qu'il était plus que fière de son exploit, à lui et Calcifar.

Et voilà... Nous venons d'ouvrir notre champs d'actions sur les terres vampiriques... Et puis... ce que contient cette urne ne nous regardera plus dans peu de temps, alors que ce soit un objet supuissant ou des restes d'un grand guerrier, je m'en contre-fiche, tant que j'ai mon dû.

Eterem jouait avaec le feu, même, il plongeait dedans, et il le savait. Mais pour ce vieil homme, tout avait un prix, et sa nouvelle cliente allait lui fournir beaucoup, beaucoup, c'est ce qui importait.

"En échange, tout bien matériel serait le bien venu, ou de l'argent sonnant... Dites nous un prix, et nous verrons par la suite..."

Puis, Eterem eut une lueur de crainte au fond de lui. En effet, une étrange et très puissante force émmanait de l'urne.

L'endroit inquiétant? Enfin, nous sommes en Enfer, que voulais-tu de plus?

Eterem voulait paraître confidant, mais il ressentait lui aussi que l'endroit était plus que dangereux. Les Vampires étaient ils de confiance, ou ils allaient poignarder Eterem et Calcifar à la première occasion?
Non... Cette femme semblait être intêressée par les deux marchands... Et elle savait qu'ils pourraient revenir avaec d'autres biens très utiles pour elle...

(Pas grave, c'est pas toujours évident de faire beaucoup de lignes, ça, j'peux te comprendre!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valencia Leyemon
Membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 26
Localisation : Plus profond que l'enfer, mais moins que le coeur...
Date d'inscription : 21/08/2005

MessageSujet: Re: Aux Portes de la Ville   Ven 11 Nov - 13:56

(HJ: Juste pour être certaine.. Ce que tu dis en blanc, c'est ce que tu penses? C'est ça? )

_________________
(c) Vyvyn

Représentante des Vampires au Conseil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calcifar
Familier
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : Sur une épaule...
Date d'inscription : 30/10/2005

MessageSujet: Re: Aux Portes de la Ville   Ven 11 Nov - 14:11

*Allons, il n'est plus l'heure de se préoccuper d'éventuelles conséquences... Je ne serai pas fâché de quitter rapidement ces lieux...*

Le Corbeau commençait à montrer des signes d'inquiétude. Il ne tenait plus en place.Il bondit de l'épaule de son maître et adoucit son atterrissage au sol par quelques battements d'ailes.
Plongeant à nouveau son regard dans le monde des esprits, il pouvait constater que cette énergie qu'émanait l'urne se densifiait, et semblait lancer comme des tentacules noires en direction de Valencia. Comme si celle-ci eut été sa salvatrice et sa libératrice. Un appel de détresse. Calcifar pouvair percevoir maintenant de faibles gémissements et des plaintes langoureuses...

*Je suis sûr que Valencia ressent ce pouvoir. Eterem, dépêchons nous de lui remettre la relique...*

Calcifar marchait en rond pour examiner la relique sous tous les angles, et alla se percher de nouveau sur ce rocher saillant, lui permettant ainsi de faire face à Valencia. (Et permettant donc à Eterem d'observer son visage).

"Alors", dit-il en s'adressant à la Vampire."Votre prix?"

Acheter cet objet, ou garder le marchand et son compagnon sous la main, au cas où la situation dégénère...?

[Ah mais oui tiens au fait c'est koi la Monnaie inférique? Des pièces d'or? Mr.Red ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valencia Leyemon
Membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 26
Localisation : Plus profond que l'enfer, mais moins que le coeur...
Date d'inscription : 21/08/2005

MessageSujet: Re: Aux Portes de la Ville   Ven 11 Nov - 17:27

*Quel impertinence. Quel prix? Je vous laisse en vie! N’est-ce pas assez pour vous? Croyez-vous que j’ai envie de vous payer! Je ne paie jamais! Ce que je veux, je le prend… De plus, on jouit moins de tout ce qu'on obtient que de ce qu'on espère ,alors espérez tout ce que vous voulez ,mais vous n’obtiendrez rien de moi ! *

Elle serra les poings devant les paroles du corbeau. Elle l’aurait bien fait brûlé sur place, mais elle craignait que le vieil homme ne tente de s’échapper avec l’urne. Elle tapa du pied , signalant son mécontentement.

*Bon! Je me sens de bonne humeur aujourd’hui. Allons donc, Valencia … Quelques pièces d’or ne vous fera pas de mal. Tu pourrais leur ravir l’urne et les détruire tous les deux, mais ils possèdent certainement d’autres objets précieux. *

- Valencia consent...je consens ,susurra-t-elle , à vous donner quelques pièces d’or en échange de cet artefact.

Elle jeta à l’oiseau un petit sac brun refermé par une ficelle contenant plusieurs pièces d’or ,puis arracha l’urne des mains du vieil homme. Elle passa sa main au-dessus de l'objet.

*Ah, l’enchantement est puissant, mais il ne me prendra pas plus d’une minute pour le défaire. Je me demande bien pourquoi son propriétaire a décidé de protéger cette urne avec un pareil enchantement. Peut-être continent-elle un livre de sorts , un joyaux magique ,une arme divine… *

Elle entonna une incantation de sa voix divinement sensuelle , pesant chacun de ses mots.

- Yhlêdnac jysbenexiac , tésuhc ehvanhyiq , miainc ta técacbuen , xia my vunla mikipna xie ahlryîha ma luhdahi ta lad yndavyld yiq bieccyhlac ta m’yinuna ca tecceba. Byn my vuitna, byn m’élmyen , byn my bieccyhda téacca ti vai… Éluidaw-sue ,vunlac ahjenuhhyhdac , za juic cussa ta juic yddyxian à ladda bnudaldeuh. Sue ,Jymahley , rénedeèna ta my sund amma-sêsa, ad vidina naeha ta m’ahvan juic m’untuhha!

Une fumée se dégagea de l’urne ,puis le couvercle tomba par terre et se brisa sur le sol… Valencia jeta un regard à l’intérieur…

_________________
(c) Vyvyn

Représentante des Vampires au Conseil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Destinée
Plume Ancestrale
avatar

Nombre de messages : 198
Localisation : Nulle part... A moins que ce soit partout? Qui sait...
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: Re: Aux Portes de la Ville   Ven 11 Nov - 20:04

[En effet ce sont de (bête) pièces d'or...]

Valencia
Vous n'arrivez pas encore à distinguer ce qu'il y a à l'intérieur de l'urne à cause de la fumée opaque qui en sort.

"Maman aime pas ça" dit tout d'un coup une voix fluette devant vous.

Levant les yeux, vous voyez un petit garçon -à moins que ce soit une petite fille? difficile de faire la distinction à cet âge-là- qui vous regarde de ces grands yeux pâles... Le gamin a un teint cadavérique typique des Vampires affamés. Serait-ce un indigent?

"Maman aime pas ça" répète le petit. "Et elle est très méchante avec ceux qui font ce qu'elle aime..."

Tout ce qu'il a à dire? Lamentable...

Eterem et Calcifar
Vous continuez à regarder la Conseillère, qui semble observer un point invisible devant elle... Qu'attend-t-elle donc pour regarder ce que contient la relique?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fictionpress.com/~scalla
Eterem L'avare
Marchand
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Aux Portes de la Ville   Ven 11 Nov - 23:38

(Oui, ce qui est blanc, c'est ce qu'il pense)

Eterem put "voir" les réactions de la Vampire, quand Calcifar se positionna devant elle. Certe, se faire payer allait être difficile...
Il la laissa prendre la relique. Il commença à s'énerver un peu.

"Je suis désolé, madame, mais je crois que ce ne sera pas assez..."

Il allait continuer quand elle commença une incantation. Il se tut, et la laissa faire. Puis, il s'attendit à une autre réplique, quand elle eut ouvert le couvercle, mais rien. Comme si quelque chose d'autre attirait son attention.

Que se passe-t-il, Calcifar? Est-ce l'urne?

Il profita de ce moment d'hésitation pour aggriper fermement son bâton, et se préparra à user de ses pouvoirs.
À partir de ce moment, sa peut s'aggrandit. Ce n'était pas un simple objet magique, ou autre chose comme cela. Une force... Oui, une force familière se libérait de cet objet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calcifar
Familier
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : Sur une épaule...
Date d'inscription : 30/10/2005

MessageSujet: Re: Aux Portes de la Ville   Sam 12 Nov - 13:45

Calcifar sentit ses plumes s'hérisser alors que de désagréables frissons lui parcouraient le corps.
*C'est... je ne sais pas si c'est spirituel, Eterem...*

Calcifar fixa le visage figé de la Sorcière Vampire... ses yeux regardaient dans vide. Il scruta les alentours, mais rien ne semblait apparaître ni aux yeux de chair ni aux yeux de l'esprit du Familier. Hormis cette fumerolle d'ébène qui s'échapait de l'urne.

*Eterem, je ne sais pas si notre idée de remettre la relique à Valencia était des plus abouties, mais avant de regretter notre acte, je te suggère de prendre notre dû et de poliment nous retirer...*

Continuant à sonder le monde des esprits, le corbeau remarqua soudain que les fantômes qui erraient à l'entrée de Kel Nesh s'éloignaient de Valencia et de l'urne.

*Je ressens un mélange de terreur et de sentiment de soumission en provenance des esprits errants... pourtant quelque chose m'empêche de voir celui qui en est la cause. Serait-ce Valencia? Ou quelque chose de pire encore... Tiens toi prêt à réagir...*

Calcifar poussa une série de croassements, comme pour anoncer une tempête imminente; il plongea du rocher où il se tenait entama une légère descente en direction de la bourse à terre, la saisissant de ses serres au vol; puis reprit rapidement de l'altitude avant de se poser sur l'épaule du Shaman marchand. La patte fièrement posée sur son butin, le familier souffla à l'oreille de son compagnon:

"Restons vigilants... Du moins préparons nous à décamper..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valencia Leyemon
Membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 26
Localisation : Plus profond que l'enfer, mais moins que le coeur...
Date d'inscription : 21/08/2005

MessageSujet: Re: Aux Portes de la Ville   Lun 14 Nov - 17:49

- Désolé ,cher petit garçon…

* Est-ce un garçon ou une fille? Peut-être les deux… *

- …mais cette urne est à moi. Tu t’en approches et je te dévore tout rond! Je ne ferai qu’une bouché de toi.


Elle regarde dans l’urne ,essayant de discerner ce qui se trouve à l’intérieur ,mais la fumée est trop dense, rendant impossible de voir quoi que ce soit. La représentante des vampires lève les yeux sur l’enfant , se demandant si elle devait l'égorger dès maintenant ou lui laisser la chance de parler.

-Que me veux-tu ?

(Message fait en toute hâta. Copyright@Valencia : L’art de faire des message totalement pourris en quelques minutes. )

_________________
(c) Vyvyn

Représentante des Vampires au Conseil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Destinée
Plume Ancestrale
avatar

Nombre de messages : 198
Localisation : Nulle part... A moins que ce soit partout? Qui sait...
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: Re: Aux Portes de la Ville   Mer 16 Nov - 21:49

Valencia
Le gamin hausse les épaules.

"Moi ça m'est égal, moi, toute façon il me sert plus depuis longtemps... Mais Maman elle aime pas qu'on touche à mes viscères! Et Maman est très très méchante..."

Calcifar
En vous concentrant, vous pouvez entre-apercevoir la signature astrale d'une très jeune Vampire... Est-ce à cette gamine que Valencia s'adresse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fictionpress.com/~scalla
Calcifar
Familier
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : Sur une épaule...
Date d'inscription : 30/10/2005

MessageSujet: Re: Aux Portes de la Ville   Ven 18 Nov - 1:09

Calcifar concentra sa vision dans le plan astral. Ses yeux s'illuminèrent de flammes rougeoyantes. Deux rubis dans une robe de soie noire.

*Cette silouhette, ces rayonnements distordus, chargés de résonnance négative: un vampire?... Valencia a l'air de s'adresser à un enfant. Je ne pense pas que cet esprit désincarné eût été présent avant notre arrivée... Son apparition est directement liée à l'ouverture de 'urne.
Je savais que cette urne contenait les restes d'un vampire ancien, du moins c'est ce qu'on en disait...Je ne m'attendais pas à un jeune vampire*


Le corbeau sembla plisser les yeux un instant, comme pour s'il réfléchissait à une énigme complexe. La Sorcière ne semblait pas consciente qu'elle parlait à un être dépourvu de corps.

Puis il eut l'idée de demander a Valencia:
"Dites moi, chère Vampire, à qui vous adressez-vous donc? Nous ne voyons personne devant ces portes a part vous..."

*A moins qu'il s'agisse de quelqu'un pouvant devenir invisible à son gré... non je ne pense pas... quel est ton avis, Eterem...pourvu qu'il me répnde que son avis est de pertir pendant qu'il est temps...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eterem L'avare
Marchand
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Aux Portes de la Ville   Ven 18 Nov - 15:26

Eterem comprit qu'elle ne devenait pas folle ou parlait toute seule. Il y avait quelque chose devant elle, et cela venait de l'urne.

*Hmmm... La situation se corse. Peu importe l'âge du vampire qui lui apparait, je suis certain qu'il n'augure rien de bon.*

Il attendit la réponse de Valencia. Elle n'avait pas l'air de réaliser qu'elle seule parlait à cet être.

*Mon chère Calcifar, je suis sûr que tu vas contester ma décision, mais je crois que rester ici serait la meilleur chose à faire.*

Il prit cependant une amulette dans son sac et la mit autour de son cou. Elle n'avait surement aucune propriété magique, cette amulette, mais elle lui avait toujours portée chance.

*Je sais que tu as déjà esayé, mais ce serait très bon pour nous si tu découvrais ce que la Vampire voit.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valencia Leyemon
Membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 26
Localisation : Plus profond que l'enfer, mais moins que le coeur...
Date d'inscription : 21/08/2005

MessageSujet: Re: Aux Portes de la Ville   Ven 27 Jan - 23:10

"Moi ça m'est égal, moi, toute façon il me sert plus depuis longtemps... Mais Maman elle aime pas qu'on touche à mes viscères! Et Maman est très très méchante..."

-Oh, mais je m’en contrefiche de ta maman, moi. Nul n’est plus ignoble que moi, alors va dire à ta petite sotte de génitrice de t’envoyer dans ta chambre si elle ne veut pas que son crétin d’enfant se retrouve à l’état de cendres. Dit Valencia, indignée à un point tel qu’elle sentait que ses tripes étaient en effervescence.

Elle resserra ses poings de plus belle, bien décidée à ne pas donner une correction qui, d’après elle, serait bien méritée. Quelque chose était en œuvre, une puissante magie monopolisait l’air autour d’elle, et la vampire ne voulait pas risquer de voir son urne se volatiliser. Cependant, la haute dirigeante avait de plus en plus de mal à se contrôler et, à ce rythme, elle allait bientôt céder à la tentation.

-Allez, petit dévergondé, va te cacher sous la jupe de ta mère et laisse la toute-puissante vampire qui s’élève devant toi prendre possession de cet artefact une fois pour toutes.

_________________
(c) Vyvyn

Représentante des Vampires au Conseil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Destinée
Plume Ancestrale
avatar

Nombre de messages : 198
Localisation : Nulle part... A moins que ce soit partout? Qui sait...
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: Re: Aux Portes de la Ville   Lun 30 Jan - 20:06

Valencia
L'enfant eut un petit ricanement, un rire enfantin, innocent...

"Je n'ai plus peur... Avant j'avais peur de tout, maintenant je suis déjà morte, alors comment tu veux me faire souffrir, hein? Si tu as besoin de mon coeur c'est ton affaire, c'était juste pour te prévenir quoi... Maman est très méchante quand on touche à sa fille chérie, Maman dit qu'on a pas le droit. Moi je m'en fiche mais elle y tient..."

Calcifar et Eterem
L'énergie s'intensifie encore plus, le coeur s'impatiente...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fictionpress.com/~scalla
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aux Portes de la Ville   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aux Portes de la Ville
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les portes de la ville
» Un étranger se présente à Kiri. [Portes de la ville]
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De Inferis :: Niveaux Inférieurs :: Kel Nesh-
Sauter vers: